Principe du baptême en ULM

Comme vous pouvez l’apercevoir, il y a toujours un début à tout même pour les vols en ULM. Pour vous donner une idée précise de ce que vous pourriez sentir pour la première fois, nous allons voir quelques principes que vous devez savoir pendant un baptême en ULM.

Un baptême ULM est à la fois abordable et ouvert

Au cas où vous l’ignoreriez, les professionnels en ULM ont tendances à satisfaire les nouveaux venus en leur proposant un baptême à prix raisonnable. Cela peut par exemple coûter aux alentours de 70 euros pour un vol d’une vingtaine de minutes. Tous dépendront de la classe de l’aéronef. Vous aurez le choix entre les suivantes :

  • Aérostat dirigeable qui ressemble plus à un ballon montgolfière
  • Paramoteur qui ne pèse pas plus de 300 kg
  • ULM autogire qui peut être ouvert ou fermé
  • ULM hélicoptère qui est à la fois léger et facile à manipuler
  • ULM multiaxe dont le cockpit est généralement fermé
  • ULM pendulaire qui propose un habitacle parfait pour une vue panoramique

Une première fois est toujours inoubliable

Souvent proposer en mode biplace, un ULM vous garantira des moments d’intimités dans les airs avec un autre pilote ou votre moniteur. Vous aurez alors l’opportunité de connaitre de nouveaux endroits dans un angle qui sort de l’ordinaire. Il vous est même possible de vous rapprocher le plus près possible des monuments qui vous intéressent.

En volant avec un modèle dont l’habitacle est ouvert, c’est sûr que vous allez ressentir le vent qui caresse votre visage. En tant que pilote, il aurez la possibilité de faire ce que vous voulez dans les airs.

Un décollage et un atterrissage flexible

Pour votre baptême ULM, vous devez savoir que votre aéronef n’a pas besoin d’un aéroport ou d’un aérodrome pour réussir son décollage ainsi que son atterrissage. De nombreuses bases ULM ont aussi ouvert leurs portes ces dernières années comme le cas de celle de Chenevelles. Effectivement, elle dispose des autorisations nécessaires pour accueillir et faire décoller un aéronef.

Vous aurez alors la possibilité d’admirer les paysages qui vous entourent et vous mettre dans les meilleures conditions de vol. Le plus important est que vous arrivez à décoller et à atterrir rapidement. Toutefois, cela dépend du poids total de l’appareil ainsi que la planéité de la piste de décollage et d’atterrissage.

Un vol en duo pour profiter pleinement de la situation ?

Au cas où vous aurez envie de vous faire accompagné pendant votre baptême de l’air. Sachez que vous n’êtes pas obligé d’avoir un moniteur à l’intérieur de votre aéronef. Pour cela, il vous est possible de demander un monoplace. Par contre, il suffit de demander un vol ULM en duo pour créer une ambiance parfaite. Avec cette option, il est plus intéressant de faire des mouvements avec l’appareil. À noter que les deux pilotes peuvent communiquer depuis leur radio pour échanger leur impression.

Enfin, il faut savoir qu’un enfant peut parfaitement faire un baptême d’air avec un ULM. Il suffit qu’il soit autonome et réactif pour piloter l’engin. Une autorisation parentale est aussi nécessaire au cas où il vol sans l’un de ses parents.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut